Le Verdon, la rivière aux multiples décors

Le Verdon, la rivière aux multiples décors

Le Verdon, la rivière aux multiples décors

La rivière du Verdon, longue de 175 km, prend sa source à proximité du col d’Allos dans le massif des trois évêchés à 2 460 mètres d’altitude et termine son parcours en se jetant dans la Durance. Le nom de cette rivière française évoque sans ambiguïté sa couleur emblématique verte émeraude qui est la conséquence de la présence d’algues microscopiques. La rivière du Verdon fait également office de frontière naturelle entre les départements du Var et les Alpes-de-Haute-Provence.
Dans sa partie supérieure, le Verdon ressemble à un cours d’eau tumultueux empruntant une pente importante. Dans le village de Saint-André-les-Alpes situé à 45 km seulement du point de source, le Verdon arrive déjà à 804 m d’altitude !

Le Verdon : un mystère géologique

Outre leur immense intérêt esthétique et touristique, les gorges et la rivière du Verdon proposent aux voyageurs des mystères de la géologie. Pourquoi cette rivière a-t-elle choisi de se creuser un lit dans une telle masse de roche dure et pourquoi n’a-t-elle donc pas par souci d’économie, contourner tout simplement cet obstacle ? C’est que, au contraire de ce qui se passe pour la plupart des rivières encaissées, le Verdon lui a permis de mieux forer dans les nouvelles masses dures et de s’y enfoncer. C’est ainsi, qu’au confluent du Jabron, situé à l’ouest du village de Castellane, la rivière du Verdon se trouve enserrée dans les hautes gorges sans les emprunter aucunement. De même, une dépression s’ouvre plus loin en direction de la Palud sur Verdon (route nationale 552), mais le Verdon contre toute attente, bifurque sur sa gauche à travers d’épaisses masses calcaires et provoque une fissure de plus de 700 m de profondeur. Un point sublime sur le village de Rougon. Un peu plus loin encore, au confluent de l’Artuby, la rivière du Verdon à cette fois-ci choisit de virer à droite et s’est vu compressée entre d’immenses parois qui se sont ensuite redressées autour de son cours d’eau.
Enfin, après ce long parcours contrarié, le Verdon s’insinue à l’image d’un serpent (avec de plus larges méandres) dans la fente d’un rocher, au cœur d’un massif de poudingue. Inaccessible le plus souvent dans sa partie haute, le Verdon termine son parcours beaucoup plus sagement qu’il ne l’a commencé pour se jeter dans la Durance à Vinon sur Verdon.

Population : * habitants

Superficie : * km²

Le Verdon : informations et caractéristiques

• Nature du cours d’eau : rivière
• Les affluents du Verdon : la rivière de Verdon compte cette influence, le Colostre, le Jabron, le Bau, l’Artuby, le ruisseau Notre Dame, Le Riou, le ruisseau de Boutre
• Le dénivelé du Verdon : une pente moyenne de 1,33 %
• Longueur de la rivière du Verdon : 175 km
• Localités traversées : la rivière du Verdon traverse 32 communes qui sont réparties sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence (22 communes), des Bouches-du-Rhône (1 commune) et du Var (9 communes).
• Les lacs du Verdon : la rivière du Verdon traverse plusieurs Grands Lacs de Provence, le lac de Castillon, le lac de Sainte-Croix du Verdon, le lac de Quinson et le lac d’Esparron-de-Verdon.

Hébergement(s)

Location

Pas de locations

Hôtel

Pas d'hôtels

Camping

Pas de campings

Commerce(s)

Pas de résultats.
+ de commerces